Le zodiaque est une zone de la sphère céleste parallèle à l’écliptique, dans laquelle se situe le mouvement apparent du Soleil. Un observateur sur Terre voit le Soleil, les planètes et la Lune se déplacer dans cette bande, car tous semblent bouger dans le même plan de l'écliptique. Cette bande s’étend environ à 8 ° de latitude de part et d’autre de l’écliptique. Cette zone circulaire mesure environ 360 ° de long et 18 ° de large.

Le zodiaque a été divisé par Claude Ptolémée en 4 parties égales de 90 ° de longitude écliptique chacune correspondant aux 4 saisons, elles-mêmes subdivisées en 3 parties égales de 30 °, soit un total de 12 portions de l’année portant le même nom que les constellations se trouvant « derrière ». Certains affirment que les constellations ont donné leur nom aux signes, d’autres soutiennent l’inverse.

Ces douze signes sont répartis entre quatre éléments qui fondent l’ensemble du monde : le feu, la terre, l’eau et l’air. Chaque signe du zodiaque est divisé en trois parties appelées décans.

Différences entre le zodiaque en astronomie et en astrologie

Il y a une différence d’acception du terme zodiaque : zodiaque astronomique (zodiaque de 13 constellations que le Soleil semble traverser en une année) et zodiaque astrologique (zodiaque des 12 signes astrologiques de 30 ° chacun que le Soleil semble aussi traverser en une année). Le plus souvent, le grand public a entendu parler de ce second zodiaque (astrologique) et non du premier.

L’écliptique traverse treize constellations. En astrologie, le zodiaque est toutefois divisé en douze zones de 30 ° associées aux douze signes du zodiaque : Bélier, Taureau, Gémeaux, Cancer, Lion, Vierge, Balance, Scorpion, Sagittaire, Capricorne, Verseau et Poissons. Pour les astrologues qui rédigent des horoscopes, une personne née lorsque le Soleil apparaît dans une constellation donnée (par exemple, celle du Bélier entre le 21 mars et le 20 avril) sera de ce signe astrologique. À cause du phénomène de précession des équinoxes, il existe aujourd’hui environ un mois de décalage entre le signe du zodiaque d’une période donnée et la constellation où s’observe le Soleil.

Du point de vue astronomique, le Soleil traverse une treizième constellation située entre le Scorpion et le Sagittaire : le Serpentaire Ophiuchus). Le zodiaque au sens des astronomes n’est donc pas le même que celui des astrologues.

L’ensemble des lieux célestes parcourus dans l’année par le Soleil est donc divisé en 12 parties, ou signes, qui symbolisent chacune un mythe, une légende ou la figure d’une cons­tellation.

 

Le Bélier est celui-là même qui, dans la mythologie, porte la Toison d’Or.

Le Taureau est l’animal qui enleva Europe.

Les Gémeaux rappellent le souvenir des Dioscures ; Castor et Pol­lux.

Le Cancer, gigantesque écrevisse, fut envoyé par Héra pour mordre Hercule.

Le Lion n’est autre que celui que ce dernier tua à Némée.

La Vierge figure, pour les uns, Astrée, pour les autres, Erigoné.

La Balance est l’attribut par excellence de Thémis, la déesse de la Justice.

Le Scorpion est l’animal qui fut dépêché par Artémis pour piquer Orion.

Le Sagittaire est l’image du centaure Chiron.

Le Capricorne est l’emblème de la chèvre Amalthée, nourrice de Zeus.

Le Verseau s’assimile avec Ganymède.

Les Poissons commémorent ceux qui transportèrent sur leur dos Cupidon et Aphro­dite, pourchassés par Typhon.

 https://fr.wikipedia.org/wiki/Zodiaque  

Gisèle Gilbert

Mars 2019

Références :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Zodiaque

http://icalendrier.fr/signes-astrologiques

https://www.futura-sciences.com/sciences/definitions/astronomie-zodiaque-16414/

https://www.albireo78.com/nos-travaux/les-relations-terre-ciel/le-soleil-et-le-zodiaque/

JSN Tendo template designed by JoomlaShine.com