Hercule est l'un des héros les plus célèbres et vénérés de la Grèce antique. Demi-dieu et fils de Zeus, tout enfant, il faisait preuve d'une force phénoménale. Il accomplit de nombreux exploits, dont les plus connus sont les 12 Travaux d'Hercule.

Hercule, dans l'atlas céleste Uranographia de Johannes Hevelius (1690) 


Hercule était le fils de Zeus et d'Alcmène, une simple mortelle, descendante de Persée. Alcmène vivait à Thèbes avec son époux Amphitryon, petit-fils de Persée. Zeus désirait d'elle un fils, car il la considérait comme la plus parfaite des mortelles. Pour la séduire, il profita d'une absence d'Amphitryon, parti en guerre. Après avoir persuadé
Hélios, dieu du Soleil, de ne pas se lever pendant trois jours, pour faire ainsi durer sa nuit avec la femme d'Amphitryon, Zeus se rendit chez la jeune femme en prenant l'apparence de son époux. Alcmène, convaincue qu'il s'agissait d'Amphitryon, passa la nuit avec le dieu et conçut un enfant. Dans la même nuit, Alcmène eut également un rapport avec son mari de retour de campagne, ce qui fit qu'elle attendit des jumeaux. Zeus lui-même expliqua la situation au mari trompé en lui promettant que l’enfant allait connaître un destin exceptionnel. Amphitryon accepta alors de devenir le père nourricier du futur héros.

Tout allait pour le mieux, et Zeus racontait à tous dans l'Olympe qu'allait naître dans la famille de Persée un futur roi très puissant, ami des dieux, auquel les hommes devraient obéissance. Mais c'était compter sans la jalousie d'Héra. La noble épouse de Zeus, qui ne supportait plus les frasques de son divin mari, résolut de se venger. Elle fit promettre à Zeus que tout descendant de Persée qui naîtrait la nuit suivante acquerrait sur les hommes un immense pouvoir.

La jeune épouse d'un oncle d'Amphitryon attendait elle aussi un enfant. La déesse se transporta à Mycènes et permit à Nicippé, épouse de Sthénélos, lui aussi descendant de Persée, de mettre au monde un fils, Eurysthée, avant qu'Alcmène ne donne le jour à Hercule. Ce dernier se trouvait ainsi privé de ses droits sur le trône d'Argolide.

Dès leur naissance, les enfants d'Alcmène, Alcide (le futur Hercule) et son demi-frère jumeau Iphiclès, se trouvèrent donc soumis à l'autorité d'Eurysthée. Mais Héra ne se contenta pas de déranger les plans de son époux. Quand les jumeaux eurent 8 mois, elle envoya sur le berceau des nouveau-nés 2 énormes serpents. Tandis que le frère jumeau Iphiclès s'enfuyait épouvanté, le futur héros, sans perdre son sang-froid, réussit à étrangler de ses mains les 2 monstres, prouvant ainsi qu'il était de race divine. Très vite, la vigueur physique du jeune Alcide (Hercule) étonna son entourage.

Pour échapper aux persécutions d'Héra, le héros allait accomplir des exploits extraordinaires. Aussi le surnomma-t-on Héraclès, c'est-à-dire « gloire d'Héra », nom qui resta célèbre entre tous dans la mythologie.

Au cours de son enfance, il reçut une formation de choix. Pour faire l'éducation de son fils adoptif, Amphitryon choisit le musicien Linos. Bien qu'excellent élève, Hercule avait un caractère difficile. Il ne supportait pas qu'on lui fasse une remarque et un jour, pris de colère, il assomma son maître. On décida alors de l'envoyer garder les troupeaux d'Amphitryon dans la montagne. Hercule, plus grand et plus fort que les autres bergers, put alors donner la pleine mesure de ses capacités physiques.

Il commença la série de ses exploits en tuant le lion de Cithéron, qui ravageait le royaume de son père et celui du roi Thespios. En récompense, ce dernier accorda au jeune héros les faveurs de ses cinquante filles. Il reçut aussi en cadeau une épée de la part d'Hermès, un arc et des flèches de la part d'Apollon, un plastron doré d'Héphaïstos et une tunique remise par Athéna. Mais généralement Héraclès est facilement reconnaissable à la peau de lion qui le couvre et à sa massue.

Sur le chemin du retour, Hercule se trouva face à face avec des représentants de la ville voisine, venus prélever l'impôt auquel ils avaient soumis les habitants de Thèbes. Hercule ne fit ni une ni deux…et coupa le nez et les oreilles du chef des préleveurs d'impôt. Cet acte de rébellion déclencha une guerre entre les deux villes. Amphitryon trouva la mort dans le combat, mais Hercule, guidé par Athéna, tua Erginos, le roi de la cité ennemie Orchomène. Il rentra en vainqueur à Thèbes et le roi Créon lui donna sa fille aînée Mégara en mariage.

Tout allait bien pour Hercule. Trop bien aux yeux d'Héra. Jalouse de ses succès, elle chargea une Érinye, divinité de la vengeance, de provoquer chez lui un accès de folie furieuse. Hercule massacra alors sa femme et ses trois enfants. Désespéré d'avoir accompli ces crimes involontaires, il se réfugia chez Thespios qui le purifia et, sur les conseils de la Pythie, se rendit en expiation à Thyrinthe chez Eurysthée qui, au nom d'Héra, devait le soumettre à des épreuves qui lui feraient expier ses crimes. C'est ainsi que, poursuivi par la haine d'Héra, Hercule dut accomplir ses fameux 12 Travaux. S’il arrivait à accomplir ses 12 tâches en 12 ans, le héros pourrait songer à briguer l'immortalité.

Il réussit ses 12 Travaux avec succès et prit part à l'expédition des Argonautes. Il épousa Déjanire et dut s'exiler avec elle, après avoir tué un page de son beau-père Œnée. Pendant le voyage, le centaure Nessos tenta de faire violence à sa femme et Hercule le blessa mortellement. Mais en mourant, le centaure offrit à l'épouse du héros un philtre empoisonné. Déjanire versa le philtre sur une tunique, pensant que le héros s'il la revêtait lui resterait désormais fidèle, comme le lui avait assuré Nessos. Mais le vêtement consuma le corps du malheureux. Déjanire, épouvantée, se pendit. Hercule se fit brûler sur un bûcher au sommet du mont Œta.

On dit à ce sujet que Zeus le ravit à la terre et, l'ayant transporté sur l'Olympe, lui accorda l'apothéose et l'immortalité. Représenté dans le ciel, combattant genou fléchi, tenant dans une de ses mains une massue, dans l'autre la peau du Lion de Némée, qui lui servait de bouclier.

Gisèle Gilbert

Novembre 1996
Révision: septembre 2016

Références :

Dictionnaire de la Mythologie grecque et romaine, Joel Schmidt, Larousse Histoire

http://mythologica.fr/grec/heracles0.htm

https://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9racl%C3%A8s

JSN Tendo template designed by JoomlaShine.com