Imprimer 

Désespéré, le roi consulta l’oracle Ammon. Il lui fut répondu qu’il n’y aura pas de répit tant que Céphée n’aura pas livré sa fille au monstre. Andromède fut donc enchaînée nue à un rocher situé au bord de la mer où elle s’attendait à être dévorée. 

En revenant de son aventure contre la Gorgone Méduse, Persée longeait la côte de Philistia, monté sur son cheval Pégase. Il vit Andromède et vola vers elle. Immédiatement, il en tomba amoureux. Il aperçut Céphée et Cassiopée qui l’observaient anxieusement du rivage proche et il se posa à terre auprès d’eux pour s’informer de ce qui lui était arrivé.

Il fit promettre à ses parents de lui accorder sa main s’il la délivrait du monstre. Persée, chevauchant le cheval ailé Pégase, plongea du haut des nues pour l'attaquer. Après une lutte acharnée au corps à corps, avec son glaive il lui trancha la tête sans recourir au pouvoir pétrifiant de la tête de Méduse. Le corps décapité du monstre retomba dans la mer. Selon Ovide, après sa victoire, Persée dépose cette tête sur un lit d’algues, qui rougissent et durcissent à son contact, devenant ainsi la source du corail.

Persée rendit Andromède à ses parents et leur demanda sa main. Céphée et Cassiopée ne l’acceptèrent qu’à contrecœur comme gendre et sur l’insistance d’Andromède, le mariage eut lieu immédiatement. Mais les festivités furent brutalement interrompues par Phinée frère jumeau du roi Bélos qui arriva, à la tête d’une troupe en armes, réclamant la princesse pour lui-même. Il était sans aucun doute envoyé par Cassiopée. En effet, elle et son mari Céphée avaient aussitôt retiré leur parole à Persée sous le prétexte que la main d’Andromède lui avait été accordée contre leur gré, à cause des circonstances, et que Phinée l’avait demandée avant lui.

Dans la bataille qui s’ensuivit, Persée abattit de nombreux adversaires, mais, près de succomber sous le nombre, il fut contraint de reprendre la tête de la Gorgone et changea en pierre ses ennemis.

Andromède suivit son époux à Tirynthe en Argolide et ils eurent six fils : Persès, Alcée, Héléos, Mestor, Sthénélos et Électryon, et une fille : Gorgophoné. Ils sont à l’origine de la lignée des Perséides par l’intermédiaire de Persès. Leurs descendants dirigent la Mycénie depuis Électryon jusqu’à Eurysthée, puis Atrée dont la funeste descendance (les Atrides) inspirera les grandes tragédies de l’époque classique ; le grand héros Héraclès fait aussi partie de cette descendance.

Poséidon plaça les images de Céphée et Cassiopée au milieu des étoiles. Mais Athéna déposa Andromède dans une constellation plus digne, parce qu’elle avait insisté pour épouser Persée, et ainsi respecter la promesse de ses parents.

Gisèle Gilbert

Révisé janvier 2019

Références :

La Mythologie, ses dieux, ses héros, ses légendes, Édith Hamilton, collection Marabout

https://fr.wikipedia.org/wiki/Androm%C3%A8de_ (mythologie)

https://mythologica.fr/grec/andromede.htm