Imprimer 

La Voie lactée est bien protégée...

Parc Écoforestier de Johnville, 26 avril 2020

VoielacteMarsRDubuc 
 La Voie lactée. Photo prise par Raphaël Dubuc

Bonsoir à vous tous chers (ères) membres du CAAS.

Hier soir, j’en étais à ma quatrième sortie. Le ciel était bien dégagé jusque vers minuit. La vue du petit quartier de Lune côtoyant la brillance de Vénus était fabuleuse. Le simple regard de cette dualité valait le déplacement.

Le dévoilement de la Lune en était au troisième soir. Ce croissant de Lune étant trop invitant j’en ai fait un bref survol du terminateur. Le secteur de la mer des Crises est vraiment fascinant. Tout près de la mer des Crises se trouve un très beau trio : Messala, Germinus, et Cléomède. Ce dernier est d’une largeur de 126 km et d’une profondeur de 3000 m. Je me suis également attardé aux cratères Langrenus et Vendelinus. Le diamètre de Langrenus est de 130 km. En son centre, deux sommets de 1000 mètres en font sa particularité. J’ai terminé brièvement mon survol du terminateur en observant ce quatuor : Petavius, Snellius, Stevinus et Furnerius.

Ce fut une bien belle balade... À refaire.

Puis, petit regard éclatant sur le croissant de Vénus. J’ai terminé ma soirée en faisant le tour de quelques objets Messier.

M3, amas globulaire dans le Chien de chasse ; M53, amas globulaire dans la Chevelure de Bérénice. Vaine tentative pour M64 qui est la galaxie de l’Œil noir à proximité de M53 ; Amas de Coma qui est un groupe d’étoiles sur 5 degrés de largeur (amas visible à l’œil nu) ; M13 et M92, deux amas globulaires dans Hercule ; le fascinant duo M81 et M82, galaxies dans la Grande Ourse ; M36, M37 et M38, le trio d’amas galactiques dans le Cocher ; M57, la nébuleuse de l’Anneau dans la Lyre ; la magnifique étoile triple dans le Cygne composé de deux bleues et une orangée et enfin, dans le Dragon, la nébuleuse l’Œil de chat (une des plus belles).

Tentative à plusieurs reprises d’observer M4 qui est un amas globulaire de magnitude 6 dans le Scorpion, tout près d’Antarès. D’habitude, c’est un objet qui ne m’offre aucune difficulté à l’observation. J’ai eu beau analyser mes vaines tentatives, le résultat fut le même. Niet, M4 a disparu.

Il y a quelques semaines, à ma première nuit d’observation, j’ai eu beaucoup de difficulté à trouver mes objets. Je ne suis pas habitué à observer au printemps, les constellations sont inversées. J’ai eu de la difficulté à trouver mon compagnon de nuit NGC457 le petit bonhomme dans Cassiopée (ET). Il était plus penché, presque allongé. De plus, il s’était déguisé. Il portait un masque bleu, une jaquette jaune et des gants comme nos anges gardiens terrestres. On peut dormir sur nos deux oreilles ; la Voie lactée est bien protégée...

Michel Nault